Visite au Parc National d’Aiguebelle en Abitibi-Temiscamingue

Salut tout le monde !
La semaine dernière, nous avons profité d’une belle journée ensoleillée pour nous rendre au parc national d’Aiguebelle ( oui, oui nous sommes bien au Canada et le parc s’appelle bien Aiguebelle tout comme une ville de la vallée de la Maurienne en Savoie 😉 )

 


Pour ceux qui préfèrent les vidéos, voici notre premier vlog dans lequel nous vous présentons notre expérience au parc !

Le parc est situé en Abitibi Temiscamingue à 50 km au nord-est de la ville de Rouyn-Noranda, à environ 1h30 de Val d’Or ou nous logeons. Le parc est très grand (268km²) et propose de nombreuses activités telles que la randonnée, le camping, le canot-camping, le canoé, le pédalo ou encore le Rabaska qui est une embarcation typique amérindienne. C’est pourquoi nous vous conseillons de consacrer au moins une bonne journée pour la visite, vous pouvez aussi y passer un week-end ou des vacances, vous ne risquez pas de vous ennuyer avec toutes les activités proposées ! Pour la période estivale, le site propose aussi divers ateliers découvertes qui vous permettront d’obtenir diverses informations sur le parc et ses particularités.
Pour notre visite, nous sommes arrivés par l’entrée Sud à 10h, après avoir régler nos droits d’entrées de 8,50$ (parc SEPAQ ), réservé une excursion en Rabaska, s’être armé d’un plan du parc et s’être badigeonné de chasse-moustique, nous voilà parti pour la journée !
Depuis le parking du centre de découverte et de service, on peut accéder à diverses randonnées autours du Lac La Haie, on part donc pour le lac par un petit sentier de deux kms (la salamandre) après avoir longé un petit lac où l’on peut observer une hutte de castors.

 

Une fois au lac, une boucle de 3 kms nous permet de longer une partie du Lac puis de le traverser par une passerelle suspendue de 64 mètres pour ensuite longer l’autre partie du lac tout en profitant de nombreux points de vue sur le lac depuis les falaises. La randonnée est facile d’accès (compter tout de même de nombreux escaliers) et offre vraiment des vues spectaculaires sur le lac !

 

Une fois la boucle terminée et après avoir manger un bout, nous sommes retournés au bord du lac près d’un ponton pour l’excursion en Rabaska. Un guide du parc présentait alors un atelier découverte sur l’environnement du parc et ses lacs qui sont des lacs de failles très profonds contrairement aux lacs de plaines. La guide pour le Rabaska est ensuite arrivée, et après quelques présentations et consignes de sécurité nous avons pu embarquer ! Le Rabaska est une embarcation que les Amérindiens de la région, les Algonquins utilisaient pour se déplacer dans les lacs et rivières, c’est un gros canot qui peut contenir une douzaine de personnes voir plus. Et pour avancer, il faut pagayer, et en rythme ! Heureusement à douze ça va plus vite 😉 Nous avons pu ainsi profiter d’un autre angle de vue sur le lac, la passerelle et la forêt, nous avons rejoints un petit ponton ou nous avons débarquer pour monter à un promontoire dominant le lac et offrant une autre vue, puis nous sommes retournés à coup de pagaies au ponton de départ. Et après la balade, quoi de mieux qu’une petite baignade pour se rafraîchir dans l’eau claire du lac ! Nous repartons ensuite pour récupérer la voiture et nous diriger vers un second lac, semblable au premier, le Lac Sault pour une autre randonnée, « les paysages » d’environ 1h, 1h30 , nous avons fait la randonnée assez tard, aux alentours de 18h, l’avantage c’est que nous n’avons croisés personnes, à part beaucoup de moustiques… le paysage est assez différent de celui du premier lac, même si les deux lacs sont voisins, plus sauvage. Ce sentier est réputé pour ses escaliers hélicoïdals, très impressionnants par leur configuration et leur étroitesse, il ne faut pas avoir le vertige, surtout à la descente ! La balade se poursuit ensuite sur un pont japonais et des trottoirs flottants pour retourner au point de départ.

 


Et voilà, c’est tout pour notre journée au parc d’Aiguebelle, qui est vraiment un site exceptionnel, nous avons cependant visité que la partie sud du parc, il y a beaucoup d’autres attraits à découvrir comme le Mont Dominant, le plus haut sommet de l’Abitibi (570m, je sais ça va en faire rire certains) ou l’immense Lac Loïs au nord ! Nous vous conseillons de télécharger la brochure SEPAQ sur Leur site qui est vraiment bien faite, vous pourrez y retrouver une carte du parc, ainsi que toutes les infos pratiques sur les randonnées et les activités proposées.
Si vous avez aimez cet article, n’hésitez pas à nous le dire en commentaire, ainsi qu’à nous poser vos questions, vous pouvez aussi nous suivre sur notre Page Facebook et sur notre nouvelle chaîne YouTube Dream Trip Canada pour plus de contenus 😉
À bientôt dans un nouvel article !

 

2 réflexions sur “Visite au Parc National d’Aiguebelle en Abitibi-Temiscamingue

  1. Ping : Que faire en Abiti-Tamiscamingue? [Quebec] – Dream Trip Canada

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s